La publicité mobile est plus efficace entre 9h et 14h

La publicité mobile est plus efficace entre 9h et 14h, d’après une étude Fetch

Etude-Fetch-Prime-time-mobile

En terme d’engagement publicitaire, la réponse publicitaire la plus forte se situerait majoritairement en fin de matinée, début d’après midi, et non pendant le prime-time publicitaire.

Même si de nombreuses études pointes que le Mobile détourne l’attention de la TV, elle ne se traduit pas par un engagement plus fort avec la marque.

Un insight bien utile pour piloter sa campagne publicitaire mobile.

Source : Viuz

Publicités

Les derniers articles sur l’AdBlocking

Le programmatique n’en finit pas de dynamiter les mythes du Display et de bousculer ce petit écosystème publicitaire qui faisait tranquillement son beurre en vendant des inventaires et dispositifs Display médiocre, en bas de page, et en blind.

L’adviewabilité a depuis démontré que 50% des internautes ne voient pas les publicités, preuve que les publishers et régies n’ont pas d’inventaire média adapté aux usages web. Le débat sur l’attribution et la contribution apparait désormais pour ce qu’il est : la tentative désespérée de prouver que cet écosystème produit de la valeur. Dommage pour les tenants de ces outils, les bannières ne sont pas vues.

L’adblocking démontre désormais que les prétendues audiences annoncées doivent être à minima rabotés de 10 à 30%. Et que la résistance à la publicité se structure et va durer. C’est moche. A tel point qu’on invente maintenant « l’anti-ad blocking », pour éviter de se poser les bonnes questions…

Pour finir de s’en convaincre, voilà les derniers articles à lire pour être à jour :

Les 20 chiffres à connaitre sur l’ad blocking, par Viuz

26% of time spent watching video on desktop is unmonetized in U.S., sur LinkedIn

Washington Post Declares War On Ad Blockers, sur Buzzfeed

Google Boots Ad Blockers From Google Play Store, sur Wired

AD BLOCKING BENCHMARKS FOR DIGITAL PUBLISHERS, sur AD OPS INSIDER

et le meilleur pour la fin :

Adblocking And The End Of Big Advertising, sur TechCrunch

 

Réduire le taux d’abandon de panier en e-commerce

Viuz vient de publier un article sur les 20 chiffres à connaitre sur l’abandon de panier. Tout bon e-marketer devrait le lire.

Voilà les 3 chiffres qui me semblent les plus actionnables immédiatement :

  • 14% d’ abandons de panier sont dû au fait que le site d’E-commerce ne propose pas d’achat sans création de compte.
  • pour 50% des clients ce sont les coûts cachés -révélés au checkout – au moment de compléter la transaction, qui les contraindraient à abandonner leurs paniers.
  • 50% des clients interrogés pourraient poursuivre leurs transactions avec des discounts de 20% et plus.

Et donc les 3 actions à mener :

  • Proposer un achat simplifié, direct, sans création de compte long et compliqué. Ou alors reportez cette créatin de compte lors de la confirmation d’achat. Simple. Efficace. et pourtant c’est extrêmement rare.
  • Annoncez clairement les frais de port, dès le départ, ou intégrez les au prix du produit. Ou bien copiez Amazon et ne les facturez pas.
  • Gardez les paniers en mémoire, et repoussez les avec un discount, soit à la prochaine visite, soit en remarketing.

 

Source : Viuz

Que se passe t’il sur Internet chaque minute?

Une infographie, vue sur le LinkedIn de Ledouze, qui résume bien l’activité gigantesque générée par les mastodontes du web.

aa2a6211-cd79-4f4a-8345-fdf1d47a9d9a-large

A noter qu’hormis Amazon (et encore…), Apple (et encore…) et les services mails (et encore…), les acteurs cités ne sont que des plateformes qui ne vivent que de la pub, font leur beurre grâce au contenus de vous et moi, et exploitent et revendent sans vergogne vos données personnelles.