Quelles tendances sur le Digital pour 2016?

Fotolia_90089694_Subscription_Yearly_M_PLUS-1024x574

C’est le grand marronnier de l’année. Tout le monde y va de ses prévisions plus ou moins savantes, « disruptives » comme on dit, et réalistes. Réjouissons nous, on nous prédit des manager robots dans 2ans, des IA sur performantes, des objets connectés qui remplaceront nos amis (ou notre psy au choix), de la réalité virtuelle partout pour habiller nos villes bien grises au mur encore vierge de pubs, et des Occulus Rift au berceau.

En tout humilité, et sans vouloir froisser les Mme Irma qui sommeillent en chacun de nous, je me contenterai ici de citer les prédictions qui me semblent les plus pertinentes, prises notamment chez eMarketer, Forrester, Gartner et autres ThinkTank digital.

Le Mobile sera ROI. Oubliez le Contenu. le King of the Device c’est le Mobile. En 2016 encore plus qu’avant.

Facebook va devenir presque exclusivement Mobile. Il en sont déjà à 47% d’utilisateurs Mobile only…

Le Mobile va descendre dans le chemin de conversion, et gagner les points de conversion qui lui manque pour en faire un canal de vente directe à part entière. Mobile paiement, Mobile commerce, la croissance sera là. Si le digital a déjà doublé le temps passé sur les Médias, le Mobile va achever de donner la primeur du contact au Digital sur tous les autres médias.

On parle même de retour du SMS. C’est dire.

De nouvelles voix vont se faire entendre. Celles des assistants personnels intelligents qui sont en développement chez Apple, Amazon, Microsoft…. mais aussi celle des utilisateurs, et peut être l’essor du « Search vocal » (Voice-activated search). Google s’y prépare surement déjà.

Enfonçons une porte ouverte : OUI, le programmatique va progresser, et l’AdTech/Martech avec lui. L’existence des Mad Men apparait bien menacée. En apparence seulement car les tuyaux seuls, ne peuvent pas grand chose, et le traitement des données, aussi complet soit il, ne dit pas quelle création va mieux marcher qu’une autre, et pourquoi untel a acheté. du moins pas encore 😉 Et les données transactionnelles seules ne vont pas nourrir la (r)évolution programmatique. Cela dit, on verra encore cette année une flopée de Mad Math Men qui vont parler en acronymes et lever beaucoup d’argent. Après tout cela reste du Display enrichit par la Donnée, et le fait que le Programmatique n’ait pas encore tué ni la TV ni la Presse, ni la négo au téléphone ni les Agences ni la loi Sapin ni les achats CPM garantis, prouve que le salut est surement ailleurs.

L’IAB a beau s’être excusée, l’AdBlocking, l’AdFraud et l’AdViewability n’ont pas trouvé de solutions satisfaisantes en 2015, et rien ne s’annonce de bon à ce sujet en 2016, hormis des négociations serrés entre tous les acteurs de la chaine de valeur du Digital. C’est triste à dire mais en 2016, encore 50% des pubs ne seront pas vues, et les annonceurs les paieront, au lieu de financer des services et des investissements plus productifs. Et les Francais, continueront de trouver les pubs envahissantes et inappropriées… et globalement « boring » sur Internet.

Adblock2016

Enfin, et je cite F. Cavazza car je trouve cette prédiction aussi incroyable que pertinente, un retour vers des sites « statiques » comme solution aux problèmes de temps de chargement des pages en Mobile, et solution pour une expérience consommateur plus forte. A lire ici

Sinon, bonne année 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s